Mar 052011
 

Week-end cycliste à Pékin sous un beau ciel d’hiver. Un bonheur ! Mon loueur de ce vieux Hutong baptisé Shijia n’a pas changé son enseigne depuis deux ans, ni suivi l’inflation galopante que le gouvernement aimerait bien ramener à 4%(*). Ses vieux vélos rouillés sont toujours prêts à vous transporter dans tout Pékin pour 1€ la journée. Il occupe ses journées dans la rue, entre parties de cartes avec les voisins et petites réparations. C’est charmant et pittoresque comme ont dit dans les guides. Je ne suis pas sûr qu’il goûterait ces qualificatifs et qu’il ne souhaiterait pas une existence plus cossue. Comment savoir ? On ne se dit pas grand chose, mais j’aime bien sa simplicité un peu rustique. Il reste mon plus sûr repère dans cette ville géante.

Location:北池子大街,Pékin,République populaire de Chine


Pour sa «stabilité», la Chine promet de réduire l’inflation, par Hayat Gazzane, Le Figaro du 5 mars 2011.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Beijing bicycle (suite) ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2011/03/beijing-bicycle-suite/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>