Mar 032011
 

La Chine avance à grands pas, on le sait, on le répète, mais même moi qui suis sur place, j’ai de la peine à m’en convaincre, et je m’étonne encore de la rapidité de cette évolution.

Il y a un an encore, les salaires des professeurs étrangers étaient versés de la main à la main. Une salle forte était réservée à cet effet, et vous étiez convoqué le 8 du mois pour la paie du mois courant (on paie d’avance, la confiance est de mise).
Cette année, finie la cérémonie des liasses de billets de 100¥, recomptées à la main, à la machine, encore à la main. Les professeurs sont invités à ouvrir un compte en banque dans la célèbre ICBC, qui vient d’ouvrir une agence sur les Champs il y a juste un mois(*).

Première surprise donc pour moi. Mais ce n’est pas la seule qui m’attendait aujourd’hui. L’ouverture d’un compte en banque basique en Chine est incroyablement simple et rapide. 1/4 h. chrono !
Vous remplissez une liasse carbonée avec des infos minima, vous présentez votre passeport et sa copie à n’importe quel guichet et c’est fait. On ne vous demande pas même une adresse ! Pas d’entretien pénible avec un conseiller, on n’essaye pas de vous fourguer des produits complémentaires.


Au contraire. On vous remet une carte de débit, sur le champ. Pas de courriers successifs pour vous envoyer la carte, puis le code. Vous définissez le code secret (密码, mìmǎ) au moment où l’on vous remet la carte, et c’est fait. Le tout pour 2€, dont 1,5€ de frais, et 50 centimes de minima de dépôt.
C’est ainsi qu’à 9h15, ce premier jeudi de mars, je suis devenu le plus petit client de la plus grande du monde(**).
Pour remédier à cette situation un peu infamante, j’ai couru à la R. H. de l’Université pour remettre mon numéro de compte tout neuf. L’employée l’a noté et a passé le virement sur le champ. Je m’attendais à quelques jours maigres, en attendant délais de transferts, jeu pernicieux de date de valeur, etc.
Pas du tout ! L’argent était sur le compte dans l’heure et le distributeur me servait immédiatement l’argent du labeur à venir, à mes yeux incrédules.
Ce qui est amusant, c’est qu’en France j’ai récemment accompagné une de mes ex-étudiantes chinoises pour ouvrir un compte à la BNP. Je comprends mieux maintenant son étonnement devant la complexité et la lenteur de nos procédures !


(*) en janvier 2011.
(**) en capitalisation.

Location:Baoding, Chine


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « ICBC ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2011/03/icbc/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>