Fév 272009
 
Avec mes étudiants chinois nous étudiions mercredi des fables de la Fontaine tandis que s’écrivait sous la verrière du Grand Palais une nouvelle strophe de celle du rat et du lapin. Un coup de griffe de plus dans les relations sino-françaises plutôt imprévu. Paris, la verrière du Grand palais (c) Yves Traynard 2009La vente Yves Saint-Laurent & Bergé qualifiée « vente du siècle » avec 373,5 millions d’euros a dispersé deux splendides têtes de rat et de lapin, bronzes pillés à l’ancien Palais d’été de Pékin il y a près de cent cinquante ans(*). La Chine souhaitait pour l’occasion les récupérer, la France s’est réfugiée derrière son bon droit, Pierre Bergé derrière ceux de l’homme ! Il est vrai que si nous devions rendre tout ce que nous avons pillé que resterait-il à nos musées et à nos collections privées ?

Il y a fort longtemps, un certain Victor Hugo avait déjà écrit sa version de cette fable du rat et du lapin en réponse au sac du Palais d’été par l’Angleterre et la France lors de la deuxième guerre de l’opium en 1860. Elle s’achevait ainsi(**).

Nous Européens, nous sommes les civilisés, et pour nous les Chinois sont les barbares. Voilà ce que la civilisation a fait à la barbarie.
Devant l’histoire, l’un des deux bandits s’appellera la France, l’autre s’appellera l’Angleterre. Mais je proteste, et je vous remercie de m’en donner l’occasion ! les crimes de ceux qui mènent ne sont pas la faute de ceux qui sont menés ; les gouvernements sont quelquefois des bandits, les peuples jamais.
L’Empire français a empoché la moitié de cette victoire et il étale aujourd’hui, avec une sorte de naïveté de propriétaire, le splendide bric-à-brac du palais d’Été. J’espère qu’un jour viendra où la France, délivrée et nettoyée, renverra ce butin à la Chine spoliée.
En attendant, il y a un vol et deux voleurs. Je le constate.

Ce jour n’est visiblement pas venu !


(*) La vente YSL-Bergé a rapporté au total 373,5 millions d’euros, Le Monde.fr, 25.02.09.
(**) Lettre de Victor Hugo, datée du 25 novembre 1861, critiquant la mise à sac du palais d’été le 17 octobre 1860. Le sac du Palais d’été et Victor Hugo, blog entre les livres, 4 décembre 2008.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « La fable du rat et du lapin ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2009/02/la-fable-du-rat-et-du-lapin/>

  3 Responses to “La fable du rat et du lapin”

  1. Cette actualité me rappelle une anecdote lors de la visite du musée du Louvre avec deux amies coréennes. Devant tant de splendeurs artistiques, de toutes les cultures, de toutes les régions de globe, elles me demandèrent interloquées : mais comment se fait-il que vous avez ici autant de pièces historiques d’autres pays ? Je ne su lui répondre autre chose que… »eh bien on les a piquées… »

  2. Voir aussi : Le rat et le lapin in Manger du chou chinois, 24 février 2009 et le dernier rebondissement : China relics buyer refuses to pay, BBC News, 2 mars 2009.

  3. Que disent vos étudiants?

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>