Avr 212008
 

Marsa Matrouh, La plage du Lido (c) Yves Traynard 2008Quitté Siwa sans guère de regrets après l’affaire des derniers jours. Il est parfois plus dur de faire le deuil d’un imaginaire que d’une réalité. A Marsa Matruh il y a quelque chose de sain, de rassurant. On ne cache pas que l’on est dans une station touristique. En me promenant sur la Corniche je comprends le soudain engouement des Egyptiens pour Siwa. De larges affiches vantent la ville où précise-t-on même le Prince Charles s’est rendu. Après Alexandre quel honneur ! On ne parle pas de la visite de De Villepin. Disgrace ou non du dauphin, les républiques n’auront jamais le panache des monarchies.


Hotel Arous al-Bahr. 12€ la double. Chambre 209. Adjacent, le Reem propose à peu près les mêmes prestations pour 8 €. Tarif hors-saison.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Marsa Matrouh ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2008/04/marsa-matrouh/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>