Mar 202007
 

Le Musée de l’Homme qui se cherche un avenir depuis que ses collections ont rejoint le Musée du Quai Branly, a conservé la galerie qui tire un trait définitif sur une notion « scientifique » de race. Sous un crane anonyme, à droite de celui de Descartes, on trouve cette légende amusante :

Homme de Cro-magnon
Homo sapiens sapiens ou homme moderne
L’un des premiers immigrés de France
Sans doute originaire du Moyen-Orient
Chasseur-cueilleur de Dordogne
Age : env. 40 000 ans

Je n’étais pas venu au musée pour l’occiput de Descartes mais pour trois documentaires originaux traitant d’Islam et commerce(*). Un sujet qui généralement n’intéresse pas les ethnologues, plus préoccupés des derniers Mohicans que du présent et surtout très embarrassés dès lors qu’il faut parler argent. Pourtant s’il y a une intelligence universelle c’est bien celle du commerce !
Des films présentés ce soir je ne parlerai que de « Prie Dieu pour ne pas être riche parmi les pauvres ». On y suit un commerçant tchadien, qui sans avoir fait une école de commerce, voyage entre Paris où il possède un bel appartement, Dubaï et le Tchad pour négocier et importer les produits du monde qui sans lui resteraient à la porte de ce pays très pauvre. On est très éloigné de nos entrepreneurs entourés d’acheteurs internationaux et de leurs techniques du commerce virtuel. Au fil d’autres exemples de réussite, on voit ces commerçants africains sans cesse rappelés à leur obligation de justice et de soutien de la communauté. D’où le titre du documentaire. Une pression sociale qu’ils jugent aujourd’hui nuisible à l’investissement et donc au développement du pays. Ils ont l’impression de combler les lacunes de l’Etat. On découvre au détours des hommes d’affaires furieux que les contrats du pétrole – exploité depuis peu au Tchad avec le soutien des « Washington boys » (entendez FMI et Banque Mondiale) – leur ont totalement échappé.


(*) dans le cadre du 26ème bilan du film ethnographique. Musée de l’homme jusqu’au 25 mars.

  • The Al-Hadji and His Wives – Al-hadji et ses épouses (Cameroun, 2006) – Jie Li (USA) – Vidéo, couleur, 50’ – Peulh, sous-titres français.
  • Prie Dieu pour ne pas être riche parmi les pauvres – Pray that you will not be a Wealthy Man among the Poor (Tchad, Dubaï, 2006) – Issa Serge Coelo et Claude Arditi (Tchad, France) – Vidéo, couleur, 58’ – Version originale française.
  • Titans et mosquées – Titans and Mosques (Bénin, 2006) – Christophe Folcher (France) – Auteur : Denise Brégand (France) – Vidéo, couleur, 52’ – Version originale française.

Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Commerce et Islam ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2007/03/commerce-et-islam/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>