Juin 152007
 

Borobodur (c) Yves Traynard 2007Le tourisme au passé a ses bonheurs mais aussi ses contraintes. A six heures du matin nous étions trois à guetter le lever du soleil derrière le Merapi de la plus haute terrasse du Borobudur. Instant magique où l’homme retient son souffle et oublie ses doutes. Dieu existe, c’est sûr, dans cette harmonie de la nature, dans cette lumière diaphane, au coeur de ce mandala de pierre brodé il y a plus de mille ans. Et qu’importe qu’on y vénère Bouddha ; la danse cosmique est ouverte à tous nous enseignait le grand mystique Roumi.
Le soleil levé, nous parcourons patiemment le temple, de terrasses en escaliers déroulant ce parchemin de lave succession infinie de bas-reliefs peuplés de centaines de Bouddha, de processions d’offrandes avec cortège de gracieuses serviteurs, de singes et d’éléphants, et même de bateaux.
Borobodur (c) Yves Traynard 2007Parvenus à la base du temple à l’issue de deux heures de ce parcours initiatique, il faut bien remettre les pieds sur terre et se convaincre que ne parvient pas au nirvana qui veut !


Excursion à Borobudur, site classé à l’UNESCO. Environ 13 € billet compris. Départ des hôtels de Yogyakarta à 5 h. Retour 10h30.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Borobudur ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2007/06/borobudur/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>