Mar 272007
 

Retour dans mon quartier qui défraie la chronique. Entre émeutes de la Gare du Nord et parents sans papiers de la rue Rampal, tout ça me fait dire qu’il n’ait pas besoin d’aller très loin pour trouver terrain d’application au « tourisme socio-économique » que je préconise.
Quel Français est allé « visiter » un quartier sinistré de banlieue ou un arrondissement modeste de Paris ? Serait-ce du voyeurisme ou au contraire une démarche citoyenne ? Quelle forme pourrait revêtir ce type de « voyage » ? Doit-il être forcément militant ? Pourquoi les habitants ne le proposent-ils pas ? Quelles pourraient en être les retombées ?
Pour ma part ce soir je me suis rendu à l’école de la rue Olivier Métra près de chez moi, assister à un débat autour de 12 courts métrages « Pas d’Histoires ! 12 regards sur le racisme au quotidien ». J’ai pu entendre la détresse des enseignants. Leur école totalement désertée par les « Blancs » pas tant par racisme mais en raison de la CSP modeste des familles et des difficultés linguistiques. Dans le quartier, aucun parent de CSP++ (« Blanc » ou pas) ne souhaite être responsable du retard de son enfant en le plaçant à l’école multicolore de la République. Alors on recourt au privé et on ruse pour contourner la carte scolaire. Faute de mixité sociale, plus d’émulation scolaire. Un bel exemple d’ascenseur social en panne. Aux enseignants de gérer la crise sans avoir le moindre levier. Faute de « Blancs » le débat sur le racisme courageusement organisé avec parents et élèves n’a pas tourné court pour autant. Le racisme n’est pas raciste ; il concerne toutes les couleurs et toutes les différences.


Deux citations.

  • Si tu diffères de moi, loin de me nuire, tu m’enrichis. Antoine de Saint-Exupery.
  • Déclaration universelle des Droits de l’Homme de 1948.
    Art. 13-1 Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un État.
    Art. 13-2 Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.
    Art. 14-1 Devant la persécution, toute personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de l’asile en d’autres pays.

Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Rue Rampal ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2007/03/rue-rampal/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>