Avr 012011
 

Il y a une critique qui fait quasi unanimité parmi les Chinois : les tarifs exorbitants pratiqués par les sites touristiques. Droits d’entrée d’autant plus contestés qu’il faut payer même pour pénétrer dans les lieux de culte(*). Le moindre petit temple, c’est 10¥. Le temple du Cheval blanc à Luoyang, chronologiquement premier temple bouddhiste de Chine, c’est 50¥(**). Rapporté à un niveau de vie français, c’est comme s’il fallait débourser la somme délirante de 40€ pour entrer à Notre-Dame de Paris.
Gratuit quant à lui, ce qui reste du vieux Luoyang autour de la tour de la cloche, ne devrait pas tarder à se touristifier. Un premier hôtel-restaurant, façade à l’ancienne rutilante, s’est installé sur Dongdajie.


(*) À l’exception notable des églises et de la plupart des mosquées (hors les mosquées historiques de Xian et Pékin).
(**) Temple du cheval blanc, baima si (白马寺), bus 58, au centre-ville. Entrée 50¥. Ne pas manquer la belle pagode et l’étonnant sanctuaire bouddhique offert par l’Inde.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « La couleur du cheval blanc ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2011/04/la-couleur-du-cheval-blanc/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>