Sep 162008
 

Tourné et retourné autour de la définition du Réel comme substantif, usage plus restreint et moins populaire qu’en adjectif. J’avais d’abord qualifié le tourisme dont je fais l’étude et la promotion de « voyage au présent » avant d’opter pour tourisme du Réel plus enveloppant par analogie au cinéma du Réel. Quelques acceptions courantes et citations fameuses(*) :

  1. Ce qui existe indépendamment du sujet. Synon. réalité.
  2. Environnement matériel de l’homme. Peu à peu à cette hallucination succéda un regard moins égaré et moins grossissant. Le réel se faisait jour autour de lui, lui heurtait les yeux, lui heurtait les pieds, et démolissait pièce à pièce toute l’effroyable poésie dont il s’était cru d’abord entouré. (HUGO, N.-D. Paris, 1832, p. 99).
  3. Environnement social de l’homme. Synon. réalité; anton. idéal, imaginaire, rêve. Quand les jouissances matérielles ne seront plus là pour user votre force oisive, quand le réel et le quotidien vous manqueront (MUSSET, Confess. enf. s., 1836, p. 89). Des sujets introvertis (…) plus ou moins désinsérés du réel concret (DELAY, Psychol. méd., 1953, p. 204).
  4. Opposé à l’idéal, à la vie subjective. Echapper au réel. Il y a de quoi devenir fou! C’est un entraînement fatal où l’inconnu vous attire comme le feu follet fuyant sur les joncs d’une eau morte… Reprenons pied sur le réel (NERVAL, Filles feu, Sylvie, 1854, p. 597). Aucun possible n’est beau ; le réel seul est beau. Alain (Émile Chartier, dit), Système des beaux-arts (Gallimard).
  5. Les événements quotidiens. Le réel de la vie (vieilli). On dirait que c’est la réponse des caractères durs aux cœurs sensibles, que c’est le réel de la vie qui vient flétrir et repousser les vœux des ames généreuses (STAËL, Corinne, t. 2, 1807, p. 145). Et j’ai toujours eu un tel effroi du présent et du réel dans ma vie que je n’ai jamais représenté par l’art une émotion douloureuse ou ravissante dans le temps même que je l’éprouvais, cherchant à fuir dans le ciel de la poésie cette terre dont les ronces m’ont à chaque pas déchiré les pieds… VIGNY, Journal poète, 1830, p. 903.

Cette petite étude sémantique me confirme dans mon choix. Le Réel dans mon acception est bien ce qui existe indépendamment du touriste, au-delà de lui, malgré lui, qui s’oppose éventuellement à son idéal, à sa subjectivité, qui ose parler du matériel, du social à travers le quotidien.


(*) Avec l’aide de l’indispensable ATILF sur le mot Réel.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Le Réel ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2008/09/le-reel/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>