Juin 102007
 

Jakarta, Monas (c) Yves Traynard 2007Dernière volonté monumentale de Sukarno, le Monument National, Monas pour les intimes, est une torche géante posée sur une soucoupe au centre d’un immense jardin carré, écrasé de soleil. Un béton épuisant. Sans doute le meilleur endroit pour illustrer le règne sans partage de son commanditaire de l’indépendance à 1966.
C’est aussi le lieu des grands rassemblements indonésiens. Aujourd’hui s’y tenait une manifestation pour la Palestine. Lâché de ballons, Allah Akbar vociférés, drapeau au vent, keffieh… Malgré l’ambiance tendue les sourires restent à l’égard de l’Occidnetal que je représente. Ici comme ailleurs, les conflits n’en finissent pas d’être instrumentalisés. A Medan c’était l’Irak qui mobilisait. L’Islam indonésien regarde du coté du Proche-Orient et sa religion «s’arabise». Le plus peuplé des pays musulmans abandonne rapidement son islam original teinté de religion traditionnelle et de culture locale dans un élan que certains définissent comme une purification. Son islam regarde lentement vers les premiers temps de la prophétie al-salah al-safih dans une quête de pureté originelle. L’Islam impérial, celui qui nous plaît, celui des cours de Cordoue, Bagdad, Damas, celui de la tolérance, des souverains éclairés, du libertinage aussi ne fait plus recette. Jusqu’où ira ce mouvement, quelles en seront les conséquences ?


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Monas ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2007/06/monas/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>