Juin 062007
 

Banda Aceh, Chantier de reconstruction de logement (c) Yves Traynard 2007Passé la matinée à apprécier la fraîcheur matinale de Banda Aceh en attendant mon vol pour Jakarta.
L’aéroport semble avoir profité du tsunami pour se refaire une jeunesse. Loin du centre il n’a pas souffert du raz de marée mais a bénéficié d’aménagements pour accueillir les humanitaires et surtout leur aide. Dans la salle d’attente une haute délégation de l’USAID s’inquiète du retard. Plus prosaïques les chargés de mission de tout horizon s’affairent sur leur laptop. Ils mettent une dernière main à leur rapport d’évaluation suant à expliquer pourquoi les logements prévus ne sont toujours pas construits, les dépassements budgétaires… je me dis que ce pourrait être moi ! Lorsqu’ils lèvent un oeil de leur écran c’est pour plaisanter (nerveusement) sur l’état lamentable des transports indonésiens. Le dernier épisode d’indigence remonte à mars. Un jet de la compagnie nationale Garuda s’écrase à Yogyakarta tuant 21 personnes quelques mois après la disparition de 102 personnes en mer sur Adam Air. Fin avril les US par la voix de leur ambassade recommandaient à leurs citoyens de ne plus emprunter les compagnies aériennes «indon’». Ce que ne se lasse pas de souligner la presse de Singapour(*). Le malheur des uns…
D’autant que le problème concerne également la tenue des aéroports, les bateaux, le train, les bus. Les avions auraient plus de 20 ans, Seule la moitié des 15 aéroports seraient aux normes internationales. Le gouvernement indonésien à prévu un plan d’amélioration mais qui ne sera pas achevé avant 2009. Deux années qui feront la fortune des nombreuses compagnies basées à Singapour et peut-être même de ses sociétés de conseil en gestion aéroportuaires car l’Indonésie manquerait cruellement de compétences.


(*) Today 19/4/2007-p.18
===== Programme et autres notes
Bus Damri centre-ville –> aéroport. Toutes les heures environ. Départ près du bazar et de la mosquée. Peu après le pont. 7 000 RpI seulement (!).
Vol direct Banda Aceh-Jakarta. 600 000 RpI (60 € TTC) avec Lion Air. Boeing 737-400.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Le mal des transports indonésiens ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2007/06/le-mal-des-transports-indonesiens/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>