Oct 142005
 

Mal réveillés, nous passons une partie de la matinée dans la salle de conférence à organiser notre séjour. En trésorier vite désigné (c’est fou ce que les Anciens inspirent confiance) je collecte les fonds pour la caisse commune. 20€ par personne qui devraient suffire à nous sustenter pendant 6 jours ; un challenge ! Nous constituons cinq groupes pour l’entretien des locaux, la cuisine du midi, du soir, le rangement, les sanitaires.
L’après-midi est consacrée à la définition du cadre logique de notre année. Un logical framework est un outil de management utilisé par les bailleurs. En deux mots, un tableau à double entrées qui donne une vision synthétique d’un projet et permet surtout de vérifier l’atteinte de son objectif. Il décline un objectif général en objectifs plus spécifiques (buts, activités, ressources) et les croise avec des outils de mesure d’atteinte (indicateurs, moyens de vérification, hypothèses et risques). Voir quelques exemples de cadres logiques fournis l’agence canadienne de développement international. Cet outil à usage des ONG appliqué à notre formation nous permet de fixer nos attentes en matière de formation (celle-ci étant vue comme un projet) et d’évaluer cette dernière à l’issue du master. De manière unanime nous décidons de notre objectif commun : Se professionnaliser pour être opérationnel dans le domaine de la solidarité internationale.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Cadre logique ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2005/10/cadre-logique/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>