Avr 052011
 


Chantier gigantesque, tentaculaire, la jeune capitale provinciale du Henan subit le destin de ces villes nouvelles dont la population s’est accrue de millions d’habitants en quelques dizaines d’années. Un phénomène que la France n’a pas connu à une telle échelle et qu’on peine à imaginer. Le tout réalisé, contrairement à beaucoup de pays en développement, sans formation de bidonvilles, par un contrôle strict de l’exode rural. Passé le challenge technique que cela représente, en termes d’infrastructures en particulier, quelle société peut-il en résulter ?
Faute d’un passé local auquel se greffer, ces villes s’inventent un présent, vertical, démesuré, quadrillé et kitch, sans complexe.


Pour ces nouveaux urbains, distantes d’une cinquantaine de kilomètres, Luoyang, Kaifeng et Denfeng, ces trois villes dont j’achève la visite rapide et partielle, joueront sans doute à l’avenir le rôle de réservoir d’air pur, d’imaginaires, de culture et de nature(*).


(*) Kaifeng-Zhengzhou, autocars très fréquents à 500 m de l’auberge, sur le même trottoir, au nord du lac, avant le rempart. 7¥, 1h30. Terminus au centre-ville de Zhengzhou, sur la rue Longhai. De là, bus 38 ou 29 pour rejoindre la gare ferroviaire.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Zhengzhou ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2011/04/zhengzhou/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>