Nov 252006
 

Derniers achats au marché de l’artisanat. Nuages et pluies. Ville grise et moite. Ça fait deux semaines que nous n’avons vu le soleil. C’est donc ça l’été austral sous les Tropiques ? Mon excursion à Inhaca semble définitivement compromise.
Enfin un scoop sur ce blog. Sachez que l’équipe sud-af’ du KFC va se transporter en Angola pour ouvrir un restaurant. Ainsi va le développement pour le meilleur et pour le pire. On peut déplorer la globalisation de la mal-bouffe et le fait que tous les produits vendus soient importés. Même l’eau minérale et les jus de fruit dont le Mozambique est pourtant producteur viennent d’Afrique du Sud. Mais le succès est au rendez-vous. C’est plein. Couples d’amoureux discrets, take-away familial de petits fonctionnaires, musulmans à longue barbe, djellaba et cofiah (ce KFC est halal), vendeurs de rue, un peu intimidés venu comme les riches s’offrir une glace à 10 MTn un oeil rivé sur la monnaie, l’autre sur le grand écran 16/9ème. C’est là qu’on diffuse Channel O une chaîne sud-africaine qui programme des clips musicaux en boucle. Un cocktail de productions d’Afrique australe, de rap et de Rn’B américains. Tendance Blacks trapus qui roulent des mécaniques devant un parterre de beautés à leurs pieds. Pas terrible côté émancipation. Tout n’est pas à jeter. Unfaithfull de la chanteuse Rihanna – récemment en tournée en Afrique du Sud – est une chanson belle et intelligente. Et dans ce lot j’ai retrouvé le nom de Jonathan Butler qui me ramène à mon voyage de 1987 en Afrique du Sud. J’avais ramené un vinyle qui a fini par disparaître avec l’ère du CD de ma collection.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « KFC ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2006/11/kfc-2/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>