Juil 142006
 

Selon une tradition bien établie(*), je me suis rendu à la Résidence de France pour célébrer notre fête nationale. Mes collègues stagiaires en mission aux quatre coins de la planète ont sans doute fait de même s’ils se trouvaient à proximité d’une capitale. Dans le vaste jardin de la résidence autour d’un orchestre mollement jazzy, nous sommes quelques rares français d’une communauté qui ne compte guère plus de 300 âmes principalement à Maputo et pour la plupart impliqués dans l’action de l’Etat français (coopération, AFD, ministères, enseignement, ONG). La foule des invités africains plus nombreuse rassemblait personnels des agences internationales, diplomates, représentants des ministères et du secteur privé. La résidence, située dans le quartier très huppé de Sommershield, est du plus grand confort, sans doute un peu vaste pour son Excellence et Madame ! Elle a cet air international contemporain d’un style vaguement hérité du Bauhaus revisité par des architectes californiens : construction stratifiée, larges baies, immense living, jardins d’hiver et puits de lumière.


(*) rappelée sur le site internet de l’ambassade, seront reçus « les membres de la communauté française ainsi que les Français de passage » sur présentation d’une pièce d’identité.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Pince-fesse à la Résidence de France ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2006/07/pince-fesse-a-la-residence-de-france/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>