Fév 162006
 

Paris, La vilette, Suwer (c) Myriam Moreau 2004Passé cette seconde matinée de check-up santé Paris, La vilette, Suwer (c) Myriam Moreau 2004quinquennal offert par la Sécurité sociale dans la vaste bâtisse coincée entre la rue de Tanger et la rue du Maroc et à laquelle on accède par la rue de Kabylie. Tout un programme… très colonial.
De là je file retrouver mes Sahéliennes et Sahéliens d’Asnières pour un au revoir officiel. Retour donc à l’Association qui m’a accueilli ces trois derniers mois pour mon premier stage. Agapes levantines : hommus, felafel, taboulé, basterma… Je reçois parmi d’autres présents un magnifique « suwer » sénégalais, peinture sous verre comme son nom wolof l’indique qui représente deux griots : l’un à la cora l’autre au balafon.
On trouvera ci-contre deux autres beaux exemples de suwer photographiés lors de l’exposition Musulmanes, Musulmans à la Villette en 2004 qui au passage était un hymne vibrant à la diversité. Entre les bogolans maliens, les statuettes dogons, les tissages kenyans et cette dernière entrée voilà ma chambre transformée en musée des arts premiers.



Tout sur le suwer sur auSénégal.com.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Suwer ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2006/02/suwer/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>