Déc 252005
 

Paris, Cathédrale Notre-Dame (c) Yves Traynard 2005On pleure beaucoup sur la perte du sens religieux de Noël, de sa récupération mercantile. Mais faut-il jeter l’enfant Jésus avec l’eau du bain ? Nos sociétés n’ont-elles pas besoin de recréer des événements pour tisser du lien dans une société composite ? Après tout Noël n’a fait que prendre le relais des fêtes païennes de Jupiter. Sur Noël, l’évêque d’Hippone, le grand Augustin, se félicitait que l’on ait substitué à ‘La célébration de la naissance du soleil visible au solstice d’hiver celle de l’invisible créateur du soleil’.
Il n’y a pas besoin d’être grand devin pour prédire le développement de fêtes à portée planétaire dans les prochaines années. Match de foot et Halloween ne sont que les débuts de la communion universelle. Espérons qu’elles auront le goût de la générosité.



Toute l’histoire de la fête de la Nativité par la très laïque ligue de l’Enseignement


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Joyeux Noël ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2005/12/joyeux-noel-2/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>