Juin 022008
 

Intéressante émission hier autour du guide de voyage sur France Inter(*). J’ai retenu quelques idées maîtresses qui m’ont paru assez juste. J’ai été auteur de guide en mon temps !

  • le peu de différence entre les guides, le peu de parti pris (mêmes adresses, sites, itinéraires, conseils),
  • créer un guide ce n’est pas seulement recenser hôtel et restaurant contrairement à ce que tout le monde croit mais documenter le pays (sites, histoire, culture…),
  • la précarité des auteurs aujourd’hui (les auteurs sont free-lance, toute la chaîne de création est sous-traitée),
  • la faiblesse de la rémunération des auteurs qui se fait au forfait et non en droits d’auteur (autrefois 2.5% !),
  • l’autocensure de l’auteur et surtout de l’éditeur,
  • l’auteur comme porteur des clichés des lecteurs (la carte postale),
  • les copinages de l’éditeur avec les exemples du Routard et du Futé et les risques qui pèsent sur l’objectivité,
  • la différence d’investissement entre les éditeurs français (5 semaines sur place) et le marché anglo-saxon, 2 enquêteurs (3 mois sur place) qui distingue un Lonely Planet d’un Routard.

(*) Au détour du Monde du 1er juin 2008. La fabrique des guides. Avec Baudoin Eschapasse
Il est l’auteur du livre « Enquête sur un guide de voyages. Dont on doit taire le nom« , paru en mars 2006 aux éditions du Panama. Olivier Cirendini, auteur de guides pour Lonely Planet, Hervé Basset, auteur de guides qui a décroché. Il est aujourd’hui rédacteur en chef du magazine « Boulisme », consacré à la pétanque et au jeu provençal !


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « La fabrique des guides ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2008/06/la-fabrique-des-guides/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>