Juin 012008
 

Paris, La Géode (c) Yves Traynard 2008Le salon des initiatives de la paix qui se tient tous les deux ans à Paris, rassemble les acteurs qui participent au développement d’une culture de la non-violence. Il se tient sous le Haut Patronage de l’ONU et de l’UNESCO. On trouve un peu de tout dans cet élan pacifiste. Des groupes de plaidoyer (MRAP, ACAT, Amnesty), des mouvements confessionnels (Baha’i, Pax Christi, International Sufi School), des mouvements proprement pacifistes (Mouvement de la paix, Planète paix), des mouvements d’éducation populaire (Solidarités jeunesses, Serruriers Magiques), des institutionnels (coordinations régionales pour la Décennie, UNESCO, UNICEF), des ONG classiques (Secours islamique, DCC), et même des acteurs du tourisme (Mémorial de Caen, Le Petit Prince, FUAJ, YMCA), du développement personnel (Etude japonaise, IFS, Conduite conviviale) et des médias (TC, La Vie, Le Monde, Alternatives internationales).
Certains de ces acteurs se retrouveront aux universités d’été de la solidarité internationale(**) un rendez-vous qui promet d’être passionnant. Parmi les nombreux ateliers proposés un thème a particulièrement retenu mon attention et justifierait le voyage à Nantes.
Valoriser la parole du Sud : des partenariats pour informer sans déformer
Depuis les grandes questions internationales jusqu’aux tentatives de développement expérimentées à l’échelle locale, toutes les alternatives au modèle dominant se construisent à partir d’une information solide et étayée. Or, l’information elle-même n’échappe pas aux conséquences de la mondialisation telle que nous la vivons aujourd’hui : marchandisation, spectacularisation, ethnocentrisme de l’information, concentration des médias, urgences de l’agenda médiatique, mais aussi dispersion et pluralité des sources, émergence de formes, d’outils et de circuits nouveaux d’information. Dans ce contexte mouvant, comment la société civile organisée peut-elle construire des circuits d’information à la fois fiables, efficaces et indépendants ? Quels échanges et quels partenariats peuvent participer à la diffusion de connaissances pour le changement social et de valeurs ? Quel est le rôle d’Internet dans le paysage des médias et dans le partage de savoirs ?


(*) Paris, du 30 mai au 1er juin – Salon international des initiatives de paix
La Coordination française pour la Décennie organise le 3e Salon international des initiatives de paix, du vendredi 30 mai au dimanche 1er juin. Ce salon, qui regroupera près de 200 organisations, permettra d’échanger des expériences et des idées, de rencontrer des personnes qui agissent quotidiennement pour la paix, d’approfondir sa réflexion et découvrir des outils pour agir. Deux espaces seront dédiés à des activités conçues pour sensibiliser les jeunes à la culture de paix et de non-violence. Le Salon sera enrichi d’animations diverses : 29 ateliers interactifs, 20 expositions dont des dessins pour la paix de Plantu, 22 films, un café littéraire et des spectacles afin de décliner le thème dans ses différentes dimensions. A la Cité des Sciences et de l’industrie.
(**) Nantes, du 2 au 5 juillet – Université d’été de la solidarité internationale
Nantes accueillera début juillet l’édition 2008 de l’Université d’été de la solidarité internationale, coordonnée par le CRID et la Maison des citoyens du monde et animée par 90 organisations. Pour cette nouvelle édition, consacrée au thème du partenariat, plus de 40 partenaires représentant des organisations de tous les continents seront présents, favorisant des rencontres et des échanges stimulants. Le programme détaillé de chaque module et atelier est disponible sur le site du CRID.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Cultivons la paix ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2008/06/cultivons-la-paix/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>