Nov 232006
 

En dégustant une crêpe tigelada au Surf j’ai découvert un curieux article(*). Son auteur revisite le Portugal de son enfance à… Lubango, une ville coloniale angolaise miraculeusement épargnée par la guerre. «Lubango é uma cidade ancoarada em 1975» écrit-il. Et de lister les clins d’oeil au Portugal de son enfance :
– enseigne de café triangle Delta
– prato do dia
– prego no prato
– style dépouillé des épiceries aux grandes étagères
– maisons couvertes de tuiles à pignon…
En lisant sa description j’ai l’impression de voir Xai-Xai ou Chòkwé petites villes provinciales mozambicaines. L’auteur souhaite pas moins d’inscrire Lubango au patrimoine mondial de l’Unesco. Autant proposer Maputo ! J’ai de plus en plus l’impression qu’il me manque une clef pour comprendre cette capitale si peu africaine. D’ailleurs c’est insolite d’aborder une langue étrangère non par son berceau mais par une de ses colonies. Prochaine destination : Brésil, Angola ou plus près Lisbonne ?


(*) Portugal no tempo. Gonçalo Cadilhe. Unica, Expresso n° 1766. 2 setembro 2006.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Lusophonie ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2006/11/lusophonie/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>