Nov 032006
 

Chaque vendredi la Ville, la «riche», celle de ciment, accueille de bon matin une petite foule de mendiants. De modestes files disciplinées et silencieuses se forment devant les lojas(*) qui vont bientôt ouvrir. Beaucoup de femmes âgées parfois accompagnées d’enfant. Lorsque un employé de la boutique apparaît la file s’anime un peu. Chacun à son tour fait un pas comme à l’heure de la communion pour percevoir religieusement un pain, du riz, une piécette… avant d’aller rejoindre le carrousel du magasin voisin. C’est ainsi chaque vendredi à Maputo que s’exerce un peu de charité privée. On ne sait plus à quand remonte cette tradition. Mais elle n’est pas du tout du goût des services de l’action sociale de la ville qui accuse cette pratique d’encourager la mendicité. Il est vrai que c’est goutte d’eau dans l’océan.


(*) lojas (port.) : boutiques


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Distribution du vendredi ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2006/11/distribution-du-vendredi/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>