Juil 062006
 

A la lecture de vos récents mails j’ai quelque peu affolé non seulement mon entourage, mais également quelques voyageurs patentés qui surfaient sur mon blog. J’ai donc dû répondre ce jour à un certain Marc qui m’écrit de Guinée et qui doit se rendre au Mozambique. Voici ma réponse.
Oui il y a beaucoup de cas d’agression d’étrangers comme de Mozambicains mais il faut raison garder. L’insécurité touche principalement Maputo et – me jure-t-on – très peu le reste du pays. Elle se développe la nuit et le jour dans les endroits relativement isolés. Elle vise principalement les individus seuls plutôt que les groupes. Certains lieux sont totalement déconseillés. L’ambassade de France a jugé utile de publier d’excellentes recommandations qui sont remises à l’enregistrement au Consulat. En cas d’agression, si l’on n’oppose pas de résistance tout se passe « bien ».On peut y échapper si l’on se résout à être toujours accompagné, en passant le plus rapidement possible d’un endroit sécurisé (domicile, bureau…) à un autre (restaurant, commerce…) et en se promenant avec le minimum sur soi. Les portables derniers cris sont paraît-il reconnaissables à leur sonnerie et font de vous des cibles si appréciées qu’il est conseillé soit de les mettre en vibreur soit de se munir d’un vieux modèle. La voiture augmente fortement le risque d’agression violente au moment de l’emprunter comme en route. Dans sa note l’ambassade (en termes forts diplomatiques) ne recommande pas moins que de griller les feux ! Jugez plutôt : « Soyez attentifs aux feux rouges la nuit ; dans certains endroits reculés, ralentissez suffisamment et, après vous être assuré que la voie était bien libre, continuez votre chemin ». Il paraît que la police locale est indulgente. De toute façon se serait extraordinaire qu’elle soit dehors la nuit tombée ! Côté bonnes nouvelles, oui il y a à faire côté loisirs sportifs, y compris à Maputo mais je ne suis pas expert. Il existe des sites Internet fort bien faits sur le sujet, souvent tenus pas des Sud-africains qui constituent le gros des touristes et des opérateurs (lodge, agences de voyage). Par exemple :
http://www.mozguide.com/
http://www.go2africa.com/Mozambique/
http://www.geocities.com/b_veronik/ilha/links.html qui contient des liens vers d’autres sites. Pour un hiver le climat est tout à fait supportable. La température nocturne ne descend pas en dessous de 10 degrés. La journée c’est plutôt 25° et soleil. Les Mozambicains sont sympathiques mais assez réservés. Comme partout les voleurs constituent l’exception. Concernant les expatriés je n’ai pas cherché particulièrement leur compagnie… mais il y a quelques endroits pour les rencontrer (CCFM et avenue Nyerere entre autres et via l’ambassade). Alors Marc, bienvenue au Mozambique !


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Réactions en chaîne ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2006/07/reactions-en-chaine/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>