Juil 112006
 

A midi, en quête de locaux pour les caisses et le Siège nous nous sommes rendus dans un quartier de Caniço entre Mafalala et Xipamanine. Et bien tenez-vous bien, le prix du mètre carré des locaux commerciaux est délirant ! Jugez plutôt environ 700 euros le m² pour une modeste boulangerie loin des quartiers chics. On comprend mieux la pression qui pèse sur les salaires. Combien de tonnes de pain faut-il pour amortir un tel investissement ? Qui peut emprunter une telle somme pour lancer une affaire dans un pays ou 400 euros par mois est un TRES TRES bon salaire ? Sûrement pas le voisinage de cette boulangerie, clientèle de notre institution, qui vit dans des baraques de tôles desservies par des chemins boueux. On comprend mieux que la plupart des boutiques soient tenues par des Indiens et des Libanais qui seuls ont la capacité d’immobiliser un tel capital.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Inaccessible immobilier ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2006/07/inaccessible-immobilier/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>