Fév 292012
 

Son rose vif triomphe de la grisaille. Revanche insolente contre l’ordre établi de siècles de jardinage à l’André Le Nôtre, c’est un curieux pêcher sauvage, jailli sans crier gare du pavé, qui resplendit pour nous annoncer le printemps. Ici, l’homme a su faire preuve de retenue et bien lui en a pris.

Jardin public pionnier en matière de culture raisonnée, le parc de Belleville laisse en effet des espaces de liberté pour qu’une végétation abonde à la diversité. Les espèces qui s’épanouissent dans ces mini-friches semblent même gagner en résistance.

 

L’épisode des fortes gelées de février n’a pas empêché la floraison de ce fruitier qui fièrement, sans engrais ni pesticide, à lui seul, prédit le vrai passage à l’an neuf aux 30000 habitants du quartier.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Printemps sauvage ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2012/02/printemps-sauvage/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>