Oct 162008
 

Le fil de cuivre qui a longtemps permis la téléphonie puis le passage à l’ère numérique avec les offres triple-play (téléphone, TV, internet) a atteint ses limites technologiques. Le débit plafonne au mieux à 20 Mo. Après l’eau, le gaz, l’électricité, le téléphone, le câble, la fibre optique qui donne accès au très haut débit(*) est donc le prochain réseau semble-t-il indispensable à l’homo cybernicus.
Notre assemblée générale de copropriétaires, comme la loi lui en fait obligation, a voté son installation. Ce matin rendez-vous était pris avec l’opérateur Free pour examiner sa proposition de câblage de notre immeuble qui s’effectuera en trois étapes puisque désormais la fibre est installée dans le quartier.

  1. Raccordement de l’immeuble au réseau qui emprunte la voie souterraine des égouts et installation d’un boîtier dans la cave de l’immeuble,
  2. Câblage de l’ immeuble en utilisant les gaines déjà présentes pour hisser la fibre à chaque étage,
  3. Desserte des appartements (à la demande de l’occupant) et fixation d’une prise fibre à proximité du téléviseur qui permettra le branchement des équipements, en général un boîtier qui distribue TV, téléphone, internet.

Fort de l’accord du Conseil syndical, les travaux devraient commencer en novembre. Contrairement aux autres réseaux qui étaient propriétaires (EDF, GDF…) avant d’être ouverts péniblement à la concurrence, le législateur a prévu son ouverture à la concurrence dès sa création. Si dans notre immeuble Free se charge du câblage, la loi l’oblige à permettre à d’autres opérateurs d’utiliser son infrastructure. Ainsi le boîtier posé dans l’appartement possédera deux prises : une pour Free, l’autre pour un éventuel concurrent. L’ensemble de l’installation est gratuite pour la copropriété comme pour le propriétaire. L’opérateur Free entend bien récupérer son investissement (400€ par appartement au bas mot) grâce aux abonnements. Mieux, il espère bien déloger ses concurrents ADSL puisque si chacun peut s’abonner à l’opérateur de son choix Free grace à sa positon d’opérateur « historique » de l’immeuble et son offre attractive est en bonne position face à Orange, Darty, Neuf… Free propose en effet pour 29,90€ les mêmes services que l’ADSL dégroupé mais avec un débit dix fois supérieur(**).


(*) Wikipédia, entrée Très haut débit
(**) Le site dédié au Très haut débit de Free


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Très haut débit : avoir la fibre ou pas ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2008/10/tres-haut-debit-avoir-la-fibre-ou-pas/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>