Oct 262008
 

Visionné Entre les murs(*). A force d’en entendre parler, de consulter des extraits, de lire des interviews, d’entendre des commentaires j’avais parfois l’impression de l’avoir déjà vu notre Palme d’Or 2008. D’autant que l’unité de lieu est parfaitement respectée. Fidèle à son titre nous ne sortons pas des murs du collège, partagés entre la salle de cours et les réunions d’enseignants. Le film roule pour les profs, sans ambiguïté, sur la difficulté du métier, les cas de conscience, l’effort de pédagogie, les découragements et les rares moments d’optimisme. Les élèves ? D’un naturel désarmant, ils sont plutôt là pour mettre en valeur les efforts du professeur, illustrer des cas de figure : le violent, le bon élève, les débats communautaires, l’utilité d’apprendre une conjugaison, l’échec scolaire… Pas un grand moment de cinéma, mais un état des lieux ; celui d’une certaine école, dans certains quartiers. Un docu-fiction, dont on a certainement besoin pour animer le débat sur une école qui n’a plus grand chose à voir avec celle que j’ai connue et qui peine à s’accorder avec notre société, dont elle se prend de front tous les maux. Elle faillit à plusieurs de ses missions dont une et pas des moindres qui est de garantir l’égalité des chances.

(*) Entre les murs. Sortie nationale : 24 Septembre 2008. Réalisé par Laurent Cantet.
Avec François Bégaudeau, Nassim Amrabt, Laura Baquela… Durée : 2h 8min. Distribué par Haut et Court.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Entre les murs ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2008/10/entre-les-murs/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>