Août 102008
 

Paris, Institut du Monde Arabe, Exposition Oum Kalsoum (c) Yves Traynard 2008 Paris, Institut du Monde Arabe, Exposition Oum Kalsoum (c) Yves Traynard 2008 L’Institut du Monde Arabe présente sous le chapiteau du parvis une exposition consacrée à Oum Kalsoum la diva égyptienne jamais détrônée depuis son décès en 1975. Si besoin est les remix récents de ces chansons témoigneraient de cet engouement même parmi les plus jeunes.
Vidéos, chansons et reliques se disputent l’espace terne où les marchands du temple écoulent nappes brodées, poterie de Nabeul, plats à tajines marocains, narghilé, marqueterie, savons d’Alep…
Rien ne filtre des secrets de la cantatrice au mouchoir.
Tout juste en apprend-t-on un peu plus sur son concert parisien de 1967, le seul donné hors du monde arabe. « Trois chansons seulement pour votre récital » frémit incrédule mais respectueux un Bruno Coquatrix ignorant que chacune durait plus d’une heure ! On découvre une robe portée à l’Olympia et son petit carnet où elle avait griffonné quelques traductions de peur d’être perdue. Car cette dame polie, issue du peuple, ne redoutait rien de plus que d’être loin d’Egypte. D’ailleurs elle n’ira pas voir les couturiers parisiens « trop frivoles » à son goût

Extrait d’Al-Atlal à l’Olympia en 1967.


(*) Oum Kalsoum, la quatrième pyramide. IMA, Paris, 17 juin-22 novembre 2008.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Oum Kalsoum, la quatrième pyramide ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2008/08/oum-kalsoum-la-quatrieme-pyramide/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>