Oct 282006
 

Maputo organise aujourd’hui sa première régate de «barcos artesanais a vela», le voilier de pêche et de transport traditionnel, le dhow kenyan. Le départ était donné au large de la baie, un peu loin du public pour cause de marée basse. Un public quasi absent. J’ai observé le départ d’abord du Miramar(*), puis du Clube[sic] maritime(**). Ça m’a largement laissé le temps de faire le point sur l’actualité mozambicaine en lisant Savana. Les titres.

  • La démission de la directrice de la faculté de médecine.
  • La formation d’un groupe de défense des droits des homosexuels avec le soutien de la Liga Moçambicana dos Direitos Humanos.
  • Une vingtaine de lynchages populaires de présumés délinquants depuis avril. Cette fois les politiques s’en mêlent et promettent de punir les apprentis justiciers. Côté grand banditisme la partie est loin d’être gagnée. Même la maison de l’ancien président Chissano a été récemment visitée !
  • Chapas : le conflit avec la police sur le respect du nombre maximum de passagers des transports semi-collectifs s’amplifie.

Fini l’après-midi du côté de Nyerere près du White Hall où chaque samedi ont lieu de somptueux et joyeux mariages.
—-
(*) Mira Mar, service et plats épouvantables et chers.
(**) Club Maritime, en face du marché au poisson au pied de la tour inachevée. Accès au restaurant env. 1 €. Piscine, salle de sport en supplément. Les deux restaurants sont accessibles avec les chapas Costa do Sol (7 Mtn). N’entreprendre le km qui sépare les deux restaurants que bien accompagné ou les poches vides ; les voleurs rôdent. Sinon vaut mieux reprendre un chapa.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Régate ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2006/10/regate/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>