Sep 302006
 

Samora Machel, premier président du Mozambique, aurait eu 73 ans aujourd’hui si le 19 octobre 1986 son avion ne s’était pas écrasé à Mbuzine en Afrique du Sud. Fait unique dans l’histoire contemporaine, Graça son épouse, s’est remariée avec le président de l’État voisin : Nelson Mandela. Ce mariage n’a pas pour autant permis de faire la lumière sur cet accident aérien même si de nombreux soupçons pèsent sur le régime sud-africain de l’époque. La veuve n’a visiblement rien trouvé aux archives secrètes !
Ce double anniversaire donne lieu à des cérémonies dans le pays qui tournent encore à la propagande du Frelimo dont Machel fut le plus haut responsable(*) dans cette grave confusion déjà relevée entre État et parti. Le Père Couto, Recteur de l’Université catholique, figure charismatique du Frelimo le dit dans le dernier Savana : pas de multipartisme au Mozambique mais un grand parti. Il faudrait l’implosion du Frelimo et de la Renamo pour sortir politiquement de la décolonisation et donner le jour à plusieurs partis.


(*) après l’assassinat de Mondlane fondateur du mouvement indépendantiste par un colis piégé envoyé par les services secrets portugais.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « L’ombre de Samora Machel ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2006/09/lombre-de-samora-machel/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>