Août 072006
 

Longue matinée d’une passionnante découverte de la banlieue populaire de Maputo. Jardim, Liberdade, Fomento, Machava, Matola, Zona Verde, C 700, Benfica… les bannières qui indiquent la destination des chapas 100 prennent enfin un visage. Celui de zones résidentielles où se juxtaposent dans une stricte hiérarchie de fortune cahutes en roseaux, bicoques en tôle, barraque en parpaings bruts, petites maisons peintes et grandes villas à piscine. Coincée entre axes goudronnés et pistes en terre, marchés denses et petites industries, entrepôts et aéroport ces quartiers anarchiques se sont fortement développés durant la guerre à l’ombre de beaux flamboyants, de manguiers au vert feuillage, de papayers et de cocotiers élancés. Voilà enfin le vrai visage de Maputo où vivent près d’un million d’habitants et l’essentiel de notre clientèle.
Choisir l’emplacement de deux agences de notre institution pour couvrir cet immense territoire très atomisé relève des plus avancés des algorithmes d’optimisation de flux. Intuitivement nous ciblons les axes stratégiques de circulation qu’empruntent nos clients pour se rendre aux champs, au marché ou à la ville avant de lancer une commission ad-hoc à la recherche de locaux vacants dans les secteurs candidats.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Le vrai visage de Maputo ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2006/08/le-vrai-visage-de-maputo/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>