Juin 242006
 

Maputo, Savana (c) Yves Traynard 2006Chaque semaine j’achète Savana, qui se dit semánario independente(*). Je le lis bien qu’il soit lusophone. Un exercice qui n’est pas si difficile même avec cinq modestes leçons de portugais. Nous somme entre latins et la ressemblance à l’écrit est bien plus forte qu’à l’oreille. L’effort ne vaut que parce qu’il permet de me renseigner sur la vie du pays.
Bref aperçu des nouvelles de la semaine passée pour vous situer les préoccupations d’un pays très pauvre :

  • En une, les dépenses de la Banque centrale du Mozambique. Le journal dénonce le déficit et les conditions avantageuses de travail des fonctionnaires (quem paga este conforto ?)
  • Les visites du président Guebuza dans les quartiers pauvres de Maputo où il est interpellé sur l’accès à l’eau, l’électricité et la sécurité
  • A l’autre extrémité de l »exhelle sociale son déplacement au Maputo Shopping Center. Un chantier pharaonique pour le pays : 14 restaurants, deux cinémas une centaine de boutiques
  • L‘élargissement de la couverture du réseau téléphonique cellulaire mCel en Zambézie
  • Le déblocage par le FMI de 2,4 M$ pour soutenir la croissance du pays au vue des bons résultats
  • Des précisions sur la nouvelle monnaie qui entre en vigueur le 1er juillet. Sa mise en place coûtera 2 M$ !
  • Le petit gain du Metical sur les monnaies fortes
  • Le prêt de 20 M$ de la Banque mondiale pour le secteur agricole de la vallée du Zambèze
  • Le financent d’un projet de lodge éco-touristique pour 150 000 $ par la Fondation Ford et la GTZ (l’AFD allemande)
  • SIDA : la société civile réclame des actions énergiques

Les pages internationales s’intéressent à l’après Castro, aux canulars anti-Mugabe qui s’échangent sur les portables zimbabwéens faute d’expression publique libre et au Timor oriental… ancienne colonie portugaise.
Vous aurez remarqué qu’il n y’ a pas un mot sur la Copa do Mundo de Futobal. Pourtant je peux vous assurer qu’elle est très suivie ici, c’est le sport national.
L’hebdo comprend également un cahier de quatre pages en collaboration avec The Wall Street Journal, un supplément économique au même format, un huit pages de l’Institut national de Sécurité social invitant les citoyens à cotiser à la protection sociale.
Pas un mot de politique politicienne ni de faits de société pour cet hebdo résolument tourné vers le développement économique.


(*) Savana, hebdomadaire indépendant, paraît chaque vendredi (« sai às sexta »). 20 000 meticais, environ 70 centimes d‘euro. 40 pages. Site : http://www.mediacoop.odline.com


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Savana ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2006/06/savana/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>