Avr 032006
 

Je crois que j’ai bien fait de m’abstenir de Carte orange ce mois d’avril. Avec les perturbations annoncées dans les transports, le blocage des universités et les vacances pascales c’est un certain laxisme qui s’installe à l’annonce du printemps. Ainsi ce matin, alors que les étudiants rejoignaient en ordre dispersé la fac de Créteil on apprit en guettant la prochaine ondée devant notre préfabriqué, que le professeur ne viendrait pas pensant que la fac était bloquée. Dommage nous étions nombreux à nous être déplacés et le préfabriqué n’était nullement barricadé. Dans la foulée découvrant que la salle du cours de socio-économie était inaccessible nous déduisions que le cours de 16h30 ne pourrait se tenir. La promo n’avait plus qu’à s’égailler ce qu’elle fit un brin désabusée. Demain la grève générale nous dispense de tout enseignement sauf celui de la patience avec ce sentiment de gâcher un mois d’une formation chèrement payée.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Pour rien ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2006/04/pour-rien/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>