Juin 102006
 

Catembe, vue sur Maputo (c) Yves Traynard 2006
Le port de Maputo bénéficie d’une situation très abritée. Non seulement sa baie profonde est protégée de l’Océan indien par une longue bande de terre couronnée par l’île sauvage d’Inhaca mais en plus elle est posée sur la rive nord d’un estuaire qui l’isole encore de la mer. Au sud de Maputo se trouve donc Catembe, sur le continent elle aussi, qu’un ferry relie toutes les heures à la capitale. On n’y trouve rien que des buvettes, une plage et un hôtel de luxe. Si on y va c’est pas pour la traversée rafraîchissante qui dure à peine plus de 15 mn mais bien pour la vue splendide sur la blanche Maputo. Incontournable pour qui veut saisir la structure de cette capitale africaine cette visite permet de repérer le port qui fit sa fortune, sa ville basse (Baixa) et sa ville haute (Alta), ses immeubles élancés, ses vastes espaces verts et son étendue. Les choses sont grandes que de loin. De Catembe on oublie la décrépitude de ses façades, les rues défoncées pour ne retenir que sa majesté et son petit air de New York et de… Lisbonne.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Maputo depuis Catembe ». ytraynard.fr 2020 [En ligne]. Page consultée en 2020. <http://www.ytraynard.fr/2006/06/maputo-depuis-catembe/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>