Fév 052012
 

A chacun sa balade. Beaucoup privilégient l’histoire, le patrimoine, d’autres l’insolite, l’anecdotique. L’association « A travers Paris » se propose quant à elle de questionner la ville en train de se faire. Les étudiants issus d’horizons différents qui l’animent (architecture, urbanisme, politiques publiques urbaines)  proposent des visites dont le but est « de prendre le temps d’observer l’existant et de la mettre en discussion. »

On déconstruit certains mythes, on confronte des utopies, on croise des regards, on tient à distance les caricatures, on avance une thèse. Ce dimanche, la formule attirait des jeunes, surtout des étudiants, chacun sa tribu là aussi, mais c’est plutôt de bon augure que de voir de jeunes citoyens s’approprier des questions trop longtemps cantonnées aux spécialistes. Rare Bellevillois du groupe, j’ai même été harcelé sur le fonctionnement du Conseil de quartier ; y’a bien longtemps que ça ne m’était pas arrivé.
Plutôt critique envers les nouvelles formes de tourisme destinées aux sens mais vides de sens, et même si le débat s’engage difficilement, si des approximations sont inévitables, si la volonté d’en découdre l’emporte parfois sur la connaissance, je dois reconnaître avoir été assez séduit par la formule(*).


(*) A travers Paris, balade du dimanche 5 février à 14h30 : Belleville – Belleville(s), à chacun son territoire ? Départ de la traversée : Métro Couronnes (Ligne 2) – une seule sortie.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Belleville – Belleville(s), à chacun son territoire ? ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2012/02/belleville-bellevilles-a-chacun-son-territoire/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>