Juin 112009
 
Hier, au précédent cours Reflets, j’ai vu les visages des étudiantes se renfrogner sur un malheureux exercice de grammaire. Par deux fois j’ai cru avoir prononcé des gros mots. Mais c’était bien pire, j’avais fait injure à la grammaire française, patiemment apprise. Ce matin je devais donc présenter mes excuses, argumentées et précédées d’une déclaration solennelle ! Oui, Nous, Peuple français, massacrons notre grammaire depuis toujours, et nous en sommes fiers ! Toutes nos exceptions ne sont que les avatars de cet orgueil. Voilà qui, vu de Chine, est un peu difficile à comprendre, vous en conviendrez. Venons-en à l’objet du litige.

Le manuel Reflets propose un exercice assez bénin(*). Il s’agit de mettre au passé la phrase suivante : « Le style Art déco (apparaître) après l’Exposition internationale des arts décoratifs qui (se dérouler) à Paris en 1925. » Qu’auriez-vous répondu ? Probablement comme moi (et le corrigé de l’éditeur) : « Le style Art déco est apparu après l’Exposition internationale des arts décoratifs qui s’est déroulée à Paris en 1925. » Et bien les étudiantes ne l’entendaient pas du tout de cette oreille !

Il est apparu ou il a apparu.

En toute logique pour marquer l’action d’apparaître on devrait utiliser l’auxiliaire avoir, comme on dit il a disparu (il est disparu désignant l’état de l’être disparu, sa mort). Et bien non. Le Larousse est catégorique, apparaître s’emploie avec l’auxiliaire être. Il est apparu. Le pénible hiatus au passé composé « a apparu » et son ambiguïté avec a paru est sans doute pour beaucoup dans ce choix, ce que confirme le précieux site ATLIF(**). Ce ne fut pas toujours le cas comme on peut le lire dans le Dictionnaire raisonné des difficultés grammaticales et littéraires de la langue française de 1822(***). Du reste certains auteurs maintiennentla nuance. Précision flatteuse pour mes étudiants. Ainsi on lit dans le Petit Prince : « — C’est ici que le petit prince a apparu sur terre » .

Elle s’est déroulée ou elle s’était déroulée ?

Ne devrait-on pas dire qui s’était déroulée pour marquer la concordance des temps s’insurgent en cœur les têtes bien pleines des étudiantes ? En fait, à regarder de plus près, la relative introduite par qui s’applique non à la première proposition (est apparue) mais à l’Exposition. La concordance n’est donc pas requise, même si l’emploi de ce temps n’est pas faux, mais plutôt d’un usage soutenu.
Et comme un malheur grammatical arrive rarement seul, il a bien fallu parler de la distinction toute fantaisiste de est paru et a paru. Ah ces verbes intransitifs ! Dans le domaine de la communication, paraître s’emploie avec l’auxiliaire avoir si l’on veut présenter l’action dans son accomplissement, avec l’auxiliaire être si l’on veut insister sur le résultat. Ainsi devrait-on dire « Est-ce que le Monde d’aujourd’hui est paru ? » et « Le Comte de Monte-Cristo a paru de 1844 à 1846.« 

2ème année Reflets
Mercredi 11 juin Leçon 24
Objectifs Fonctionnel : donner des raisons, des mesures, exprimer son étonnement, discuter un prix
Grammatical : l’indicatif, le subjonctif
Déroulement Exposé d’étudiantes sur deux documents authentiques :
– mémento de sites de voyage : Association Professionnelle de Solidarité du Tourisme
– flyer de l’association de solidarité Autremonde
Approfondissement des points de grammaire
– Les auxiliaires avec paraître et apparaître.
– Le plus que parfait.
– L’accord du verbe et du complément avec le sujet « on ».
Visionnage de l’épisode 24. Commentaire séquence par séquence.
Documents Manuel Reflets
Bilan Il convient de rassurer néanmoins les étudiants sur les difficultés grammaticales ou orthographiques. A l’écrit, ce qui trahit un étranger c’est bien plus la construction des phrases, la précision du vocabulaire, la maîtrise des registres de langue que l’orthographe ou la grammaire au sens strict.

(*) Reflets 1, Manuel de l’étudiant, Hachette, 1999, p.193.
(**) Trésor de la Langue Française informatisé, CNRS Editions. Intégralement en ligne, 100 000 mots avec leur histoire, 270 000 définitions, 430 000 exemples. Existe en CD Rom.
(***) Dictionnaire raisonné des difficultés grammaticales et littéraires de la langue française, Jean-Charles Laveaux, Charles Joseph Marty-Laveaux, Ledentu, Paris, 1822, p. 110.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Etre ou avoir ? ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2009/06/etre-ou-avoir/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>