Avr 012009
 
Faute d’étudiants, mon cours de littérature de 4ème année continue de répondre aux préoccupations concrètes des étudiants qui n’ont pas trouvé de stage. Pour l’occasion j’ai ressorti ma casquette d’agent recruteur de grande entreprise.

4ème année Littérature française
Mercredi 1 avril Entretien d’embauche
Objectifs Se familiariser avec les questions classiques de l’entretien d’embauche.
Déroulement Conseils pratiques :
– contacter une entreprise
– l’entretien RH, l’entretien avec le responsable de service
– conseils divers
Mise en situation.
Documents Site de la chambre de commerce et d’industrie française en Chine et de sa division RH (formation, offres d’emploi, stage…)

Travail à préparer Néant
Bilan Prochaines étapes :
– découvrir les entreprises françaises en Chine à partir de la présentation de la Chambre de Commerce et d’Industrie Française en Chine.
– littérature (pour de vrai) : introduction au Surréalisme.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Entretien d’embauche ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2009/04/entretien-dembauche/>

  2 Responses to “Entretien d’embauche”

  1. C’est en souriant que je t’imagine expliquer tout de suite après l’apprentissage du CV et de l’entretien d’embauche, ta propre expérience du monde du travail…. Ou comment dans notre société, le besoin d’accomplissement de soi devient plus fort que le besoin de subsistance, quand notre système social, protecteur, tolérant, atténue le risque et rend les choix alternatifs possibles.

  2. Oui, parler du modèle social français aussi. Ta remarque rejoint une question que je me posais sur mon cours de presse. Les articles de nos médias sont en général très négatifs. Ils n’échappent pas à la sinistrose ambiante (DOM, crise financière, grèves, immigration, baisse du pouvoir d’achat…) Rien d’anormal puisque le rôle qui est assigné à la presse en France est de parler de ce qui fâche dans l’actualité. Mais à force de donner aux étudiants ce genre d’articles on finit par peindre un tableau complètement noir de la France qui masque certaines réalités plus positives. Cette remarque vaut pour l’image de beaucoup de pays que l’on se forge souvent exclusivement à travers le prisme de l’actualité (Iran, Syrie et même Chine pour des exemples que je connais un peu). La complexité des situations disparait au profit des clichés et des prises de position. En France, notre esprit critique rend suspecte toute success story. Je me reconnais d’ailleurs très bien dans cet esprit là !
    A ce propos, j’ai trouvé hier un article du Point signé Jacques Marseille intitulé : 12 raisons d’espérer (quand même). Même si on n’apprécie pas forcément l’auteur il offre un autre regard sur la France, peut-être plus proche de l’état d’esprit chinois.

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>