Déc 042008
 
Paris, Châtelet, campagne Maroc, Il y a des pays qui font grandir l'âme (c) Yves Traynard 2008 La dernière campagne publicitaire pour le Maroc bat son plein dans toute l’Europe. Intitulée « Il y a des pays qui font grandir l’âme » elle s’affiche sur les murs du métro parisien et se décline également en une pub TV et un site internet(*).
La signature internationale de la campagne précise « Travel for Real« . Il y est bien question de réalité, enfin de réalité du voyage. Voyager vraiment, pour de bon, réellement ; mais pas dans le réel pour autant puisqu’on nous ressert les vieux clichés sur le Maroc dans un triptyque photographique saisissant de raccourci :
  • le nomade, la tente, le désert,
  • la riche demeure à zelliges, le thé à la menthe dans un décor de palais oriental,
  • le randonneur dans une vallée perdue et sauvage de l’Atlas aux maisons en pisé.
Le film complète le tableau orientaliste qu’un Delacroix n’aurait pas renié avec la place Jamaâ el-Fnaa et un dinandier à Marrakech et enfin la mer qui est quand même l’ossature du plan de développement touristique marocain Vision 2010. Voilà à quoi se résume l’image du Maroc ou plutôt ce que l’on en donne à voir pour aiguiser l’appétit du touriste. Tout sauf un Maroc réel donc, de plain-pied dans une modernité traversée violemment par des questions de traditions religieuse, sociale, culturelle et l’exode rural. On notera que l’on a prudemment gommé sur le clip, comme sur les photos, toute représentation de l’islam (mosquée, foulard, appel à la prière…) qui constituait il y a peu la référence touristique du Maroc culturel ! Connaissant nos marketeurs c’est sans doute aussi ce que nous sommes prêts à recevoir, ce que nous désirons du Maroc en 2009, puisque l’objet de la consommation touristique, le produit qui est vendu ici, c’est bien le Maroc et les Marocains. Une authenticité proclamée mais de pacotille où les rapports marchands sont euphémisés, où l’on n’est plus touriste (quelle horreur !) mais un vrai Voyageur, ou l’Autre est un ami, jamais un commerçant. Pour en revenir à l’accroche de la campagne, on se demande comment une âme peut sortir grandie si elle prisonnière d’autant de clichés, d’autant de malentendus, d’autant d’œillères !

Sous une des affiches à Châtelet, une main anonyme a tracé fort judicieusement le refrain d’une vieille chanson anar(*).

Les yeux faits pour l’amour d’aimer
Sont le reflet d’un monde d’objets.
Sans rêve et sans réalité
Aux images nous sommes condamnés.

Le spot TV.


(*) Le Maroc en campagne avec BDDP Unlimited, CBNEWS, 27 novembre 2008, Virginie Baucomont. Afin de mettre en avant une culture authentique et vivante, l’office national marocain du tourisme annonce le lancement d’une campagne signée BDDP Unlimited. Le dispositif comprend 1 spot TV (réal. Laurence Dunmore ; prod. The Gang Films), qui porte la nouvelle accroche : « Maroc, il y a des pays qui font grandir l’âme », diffusés en Tv et au cinéma jusqu’en janvier 2009. De l’affichage et la mise en ligne d’un nouveau portail internet (www.tourisme-marocain.com) complètent le dispositif. Par ailleurs, l’office national marocain du tourisme se dote d’une nouvelle signature internationale, « Travel for real » (« Voyager vraiment ») et une nouvelle charte graphique (ag. TBWAConsulting).Voir aussi : Le Maroc change d’identité visuelle avec TBWAConsulting, CBNEWS, 24 octobre 2008, Virginie Baucomont.
(**) La vie s’écoule, texte de Raoul Vaneigem, musique de Francis Lemonnier, 1961.

Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Sans rêve et sans réalité aux images nous sommes condamnés ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2008/12/sans-reve-et-sans-realite-aux-images-nous-sommes-condamnes/>

  2 Responses to “Sans rêve et sans réalité aux images nous sommes condamnés”

  1. je trouve cet publicité tré réussite …é sé ossi la meilleur campagne publicitaire pr le tourisme…que jé vue a la tv

  2. Réussie sur le plan esthétique, peut-être, sans doute, mais cela n’empêche pas de se poser des questions sur les fondements, sur les ressorts à l’œuvre derrière les images présentées.

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>