Nov 072008
 

Le Réalisme et le Naturalisme sont deux mouvements littéraires importants dans la littérature française. Ils reflètent tous deux les préoccupations sociales et politiques de l’époque. Mais quelles sont les différences entre ces deux mouvements ?

Le Réalisme

Le mouvement réaliste se développe à partir de 1848, bien avant le mouvement naturaliste. Ce mouvement puise ses thèmes directement dans le monde contemporain, social et historique, et s’intéresse désormais à des groupes sociaux, à des situations qui n’étaient pas jusqu’ici considérées comme artistiques. En effet, il s’intéresse à ce que nos sens perçoivent et décrète que tout événement, objet, être, chose ou action sont dignes d’être des sujets littéraires et qu’ils doivent être rendus de manière véridique. C’est ainsi qu’émergent les ouvriers, les artisans ou encore les prostituées dans le roman.
Les thèmes abordés concernent principalement l’influence du milieu sur les individus, la vie urbaine ou provinciale et les misères et ascensions sociales.
Les principes de ce mouvement reposent sur la reproduction la plus parfaite possible de la réalité et, cela implique souvent la documentation sur le terrain et le souci du détail. De plus, le romancier applique les méthodes des sciences expérimentales et la philosophie positiviste. C’est en cela que le Réalisme ouvre la voie au Naturalisme qui prolonge encore plus les méthodes scientifiques.

Le Naturalisme

Le mouvement naturaliste est né de l’influence de la médecine et des sciences expérimentales, concernant entre autres la psychologie.
Le Naturalisme peut être comparé au Réalisme, mais le Naturalisme renforce ou développe certains caractères du Réalisme. L’écrivain naturaliste vérifie expérimentalement dans ses romans le rôle des déterminismes sociaux et biologiques sur l’individu ou le groupe. Le Réalisme documentaire laisse donc sa place à l’expérimentation. Ainsi, le romancier invente une situation, il place le personnage chargé d’une lourde hérédité dans un milieu défini (ouvrier, mondain, etc.) Il se propose ensuite d’observer la situation et d’expliquer le comportement de son personnage avec une objectivité scientifique. Chaque roman (naturaliste) est donc une expérimentation nouvelle.
Le Naturalisme étudie l’hérédité et le milieu, le monde du travail, les paysages urbains et les tares physiques et psychiques. De plus, on note une place importante du monde ouvrier dans le Naturalisme, avec le thème du machinisme et la révolution industrielle.

Les différences entre le Réalisme et le Naturalisme résident donc dans le choix de leurs thèmes et des principes qui les composent.(*)


(*) d’après : Le réalisme et le naturalisme, site de l’académie de la Réunion.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Réalisme et Naturalisme ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2008/11/realisme-et-naturalisme/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>