Nov 082008
 
Dîner à la Rôtisserie, un restaurant associatif où l’on mange à midi des plats à 5 euros.(*) Une aubaine. Mais hier soir, comme presque chaque soir, les fourneaux étaient confiés à une association. Ou plus précisément à ses membres, cuisiniers improvisés. L’équipe des Bellevillois de Jeunesse Feu vert était aux fourneaux pour concocter un succulent Poulet Yassa (aux oignons). La recette du soir servira à financer le projet de ces cuisiniers en herbe : un séjour de deux semaines dans un coin perdu du Burkina-Faso alors que l’on fêtera Noël à Paris. Que feront-ils au Burkina : ils participeront à un chantier international en partenariat avec les Clubs Léo Lagrange, histoire de changer de milieu et de découvrir d’autres horizons. Presque une thérapie.
Les méthodes de Jeunesse Feu vert(**) sont en effet celles de « l’approche naturelle », façon Grands frères. JFV aide les jeunes à construire un projet de vie. Leurs axes de travail :
  • Présence dans les rue et sorties des collèges
  • Locaux d’appui
  • Propositions d’actions collectives ; pédagogie du « faire-avec » ; sorties régulières, petites vacances, séjours, chantiers…
  • Accompagnement individuel ; travail de médiation avec la justice et le collège
  • Partenariats, écoles, justice, Protection judiciaire de la Jeunesse
  • Travail avec les parents, soutien aux parents.
Les principaux objectifs de ce projet sont la prévention de la délinquance en milieu urbain, l’insertion sociale et professionnelle des jeunes, la restauration du lien social par la mobilisation autour d’un projet collectif. En outre, c’est un moyen de faciliter dans les quartiers la citoyenneté active et la solidarité en général. Cette action collective se veut une rupture pour ces jeunes avec la logique d’assistanat et de consommation dont ils font souvent l’objet, en créant un sentiment d’appartenance et d’utilité vis à vis de la société, la reprise de la confiance en soi, le potentiel d’investissement et l’ouverture aux autres. Ces opérations doivent permettre de revenir à un climat plus serein dans les quartiers et prévenir ainsi les processus de marginalisation, en favorisant l’insertion des jeunes et leur autonomie(***).
Ils remettent ça vendredi 21 novembre. Allez les soutenir et soutenir la Rôtisserie pour éviter qu’elle ne soit expulsée de la rue sainte-Marthe.

(*) La Rôtisserie, 4, rue sainte-Marthe, Paris 10e.
(**) Jeunesse Feu vert , Equipe de Belleville, 9, rue Jouy-Rouve, Paris 20e.
(***) Chantiers solidarité internationales, Maire de Paris.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « La Rôtisserie ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2008/11/la-rotisserie/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>