Nov 222008
 

Paris, Jaurès (c) Yves Traynard 2006Le temps d’un spectacle(*) Michel Hermon ressuscite quatre compagnons d’Enfer de peur que l' »on oublie le visage et l’on oublie la voix » de Ferré et de ses poètes préférés. Dans la péniche immobile amarrée quai de Loire défilent les vers entremêlés du poète anarchiste, de Rimbaud, de Baudelaire et de Verlaine qui semblent d’une même et unique veine. La sobriété de la mise en scène et le piano de Christophe Brillaud restituent à merveille le climat de Ferré : torturé (les poètes de sept ans), violent (le vin et l’assassin), révolté (madame la Misère), insolent (la Marseillaise), érotique (les pensionnaires), mélancolique (avec le temps) et parfois tendre (âme te souvient-il).

http://www.deezer.com/embedded/small-widget-v2.swf?idSong=221690&colorBackground=0x555552&textColor1=0xFFFFFF&colorVolume=0x00C7F2&autoplay=0 Découvrez Michel Hermon


(*) Compagnons d’Enfer par Michel Hermon (chant) et Christophe Brillaud (piano). Péniche Opéra, Paris 19ème, jusqu’au 13 décembre 2008.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Michel Hermon et ses compagnons d’Enfer ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2008/11/michel-hermon-et-ses-compagnons-denfer/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>