Nov 262007
 

Pergame, Le groupe (c) Yves Traynard 2007Aujourd’hui ça sent la fin du voyage car nous reprenons la route vers le Nord. Ce sera aussi de longues distances à parcourir. Nous quittons de bon matin le port de Kusadasi, traversons Izmir et montons à Pergame pour une visite rapide de l’acropole, puis de l’asclépion, une préfiguration romaine de nos centres de remise en forme.
Ce sont les gradins vertigineux de l’amphithéâtre que le guide choisi pour prendre la photo de groupe. Cüneyt se retrouve à déclencher une vingtaine d’appareils photos… avec autant de consignes de cadrages ! Aux résultats assez peu convaincants la formation de guide mériterait quelques exercices sur le sujet ! Autre rite du voyage organisé : on commence à parler de l’enveloppe pour le guide et le chauffeur. Débat : une ou deux enveloppes ? Qui s’en occupe ? Quel montant ? Et déjà deux France s’affrontent : les tenants de l’égalitarisme et ceux du mérite. Quand doit-on lui remettre ? Ont-ils bien fait leur travail ? Mais combien touchent-ils au fait ? De quoi animer quelques conversations. Je propose que l’on signe tous une carte postale (de Paris) dans le but avoué de rendre la transaction plus humaine et moins avouable d’espionner les commentaires. Le chauffeur fait plus l’unanimité que le guide, mais l’un et l’autre devraient empocher autour de 300 euros d’après mes estimations. Je ne lis aucune remarque désobligeante.
Pergame, LE théâtre (c) Yves Traynard 2007Nous arrivons à Bandirma à la nuit après avoir emprunté de petites routes. Les Maghrébins enfin unanimes reprochent le peu de temps laissé pour les achats. « A chaque fois qu’on arrive dans une ville, c’est l’heure où les boutiques ferment ! ». A chacun son idée du voyage. Mais là encore la brochure n’a jamais spécifié le moindre temps libre pour les emplettes (en dehors du Grand bazar). Bandirma me donne envie d’y revenir. Probablement parce qu’il n’y a rien, strictement rien à visiter. La ville n’est citée dans aucun guide, ce qui rend les habitants plus bavards et curieux avec le voyageur. De plus une ville à déchiffrer voilà un exercice motivant. Soirée libre que je passe seul car pour un indépendant comme moi, le groupe commence à peser. Visite chez le coiffeur. Il est d’Istanbul et son assistant de la mer Noire ! Mauvaise piste pour appréhender Bandirma.


PROGRAMME
Kusadasi.
Traversée d’Izmir.
Pergame : acropole, théâtre, asclépion, déjeuner
Longue route pour Bandirma
Dîner et nuit à l’hôtel Eken, centre-ville, face au port.
Soirée libre


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « J10 Kusadasi-Pergame-Bandirma ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2007/11/j10-kusadasi-pergame-bandirma/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>