Avr 052006
 

Paris, Parc des Buttes Chaumont (c) Yves Traynard 2006 Alors que je passe un entretien à l’IRAM pour un stage à Maputo le débat entre étudiants enfle sur l’e-group du master concernant le CPE. Extraits.

« Lorsqu’on ne veut pas de blocage ou de grève, il faut le dire, notamment lors des AG où cela est décidé. Mais je ne vais pas critiquer ça, puisque même-moi qui soutiens le mouvement, je ne suis pas allée aux AG de Paris 12. Mais je pense qu’on ne peut pas critiquer cela quand on ne prend pas pleinement part au débat. C’est mon avis… D’ailleurs, tout cela fera partie de notre exposé d’éthique sur la politique : démocratie ou pas, distance entre les représentants du peuple et les citoyens, perte des valeurs et de la confiance en la politique, etc. Un cours qui alliera donc la pédagogie et l’actualité !Et puis, cela rejoint ce que dit M., je ne pense pas que l’on soit contre ceux qui font ou pas la grève, c’est juste que je m’étonne ou peut-être que je ne vous connais pas assez et donc je me trompe, dans ce cas je m’excuse, mais je suis surprise de voir une classe de Gestion de l’Humanitaire si peu engagée, quelles que soient les positions de chacun, bien sûr. Mais on dirait que justement ces idéaux sociaux et les valeurs de chacun se perdent et qu’on a du mal à les défendre. C’est comme si la jeunesse d’aujourd’hui avait du mal à se réveiller. Je sais bien qu’on a tous des emplois du temps super overbookés, surtout à Paris, mais je suis aussi étonnée de voir peu de monde engagé dans des associations, présent au Festival international du Film des Droits de l’Homme, aux soirées-débats, aux formations étudiantes, … « 

« Je suis allée aux AG pour faire entendre ma voix, et je suis sortie avec une boule au ventre en réalisant à quel point il était facile pour un groupe manipulé, déblatérant un discours trop facilement contestataire, de s’octroyer les pleins pouvoirs. Le vote n’était en rien démocratique. Il était même insultant dans un lieu censé former des esprits critiques, et mettre les étudiants sur les voies de l’autonomie de la pensée (illustrant ainsi l’échec du système éducatif français).
Pour ce qui est de la réaction des « gens du master GH qui ne se sentent pas concernés », ça me rassure plutôt de voir que les futurs acteurs de l’humanitaire international ne pensent pas qu’à défendre leur bout de bifteck. C’est plutôt bon signe.
Nous ne sommes pas obligés de suivre une voie d’uniformisation de pensée, et de se jeter aveuglément dans les mêmes combats, ça ne veut pas dire qu’on ne se bat pas. Nous sommes tous là pour améliorer un petit bout de monde, et défendre nos idéaux avec ferveur. Et c’est la diversité des combats qui fait la force (pour continuer avec les phrases toutes faites, puisque c’est à la mode en ce moment).
Le pays va mal, on en est tous conscient. Mais ce n’est certainement pas la grève et l’interruption des formations universitaires qui vont relancer la croissance, éradiquer la précarité, redonner au français l’optimisme du vainqueur, et encore moins « nous former ».
La vie est dure, le monde du travail est impitoyable, et je vous souhaite bien du courage si vous avez un jour l’intention de travailler hors du cocon français.
Je ne suis pas pour l’idée d’introduire plus de flexibilité dans les contrats de travail. Mais quelque soit sa forme, un contrat ça se mérite, et aujourd’hui il faut travailler dur pour ça, de 7 à 77 ans. Demain, si j’échoue, je serais la seule responsable, et je ne tomberais pas dans la facilité de blâmer l’Autre (l’Etat, l’entrepreneur…). Je n’exige que de moi, et n’attends de personne. La dynamique de réussite est d’accepter la défaite, et d’en sortir plus sage et plus fort par l’auto critique et non par la critique. »


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Débat sur le CPE ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2006/04/debat-sur-le-cpe/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>