Juin 232009
 
Préférez-vous le marché ou l’hypermarché ? Pour l’examen final, j’ai tenté un sujet qui me paraissait tenir de la classique question de société, avec du pour et du contre qui font les bonnes dissertations. Mais ma question s’est révélée très ethnocentrée car ici ce sujet ne fait pas vraiment débat. Si une seule étudiante a raconté la nostalgie du marché de sa grand-mère et des relations nouées entre clients et commerçants, tous les autres n’ont guère caché leur enthousiasme pour l’hypermarché.
Les griefs contre les vieux marchés sont nombreux. A l’absence d’hygiène, à la présence de voleurs, au marchandage, à l’insistance du vendeur, au bruit, aux extrêmes du climat, les étudiants opposent les avantages de l’hypermarché : la clim’, la liberté et le choix, la présence d’un parking, les prix fixes, le temps gagné, la qualité, la traçabilité, le service après-vente.
Et s’ils ont un reproche à faire au supermarché c’est qu’il n’y en ait pas assez ! Du reste pour pallier à l’éloignement, certaines enseignes offrent des navettes aux habitants des quartiers excentrés.
Il faut dire qu’au supermarché chinois on y est mieux traité qu’en France. Il y a des serveurs à chaque rayon qui ne sont pas affairés à ranger les gondoles mais à renseigner aimablement le client ; on ne fait que rarement la queue aux caisses ; la propreté est irréprochable ; les allées spacieuses. Le coût peu élevé de la main d’œuvre rapporté au prix des marchandises permet évidemment ce supplément de confort.
N’en déduisons pas illico que la relation humaine indiffère le Chinois moyen, mais elle ne semble pas devoir passer par le commerce de détail. On peut lire en filigrane aussi l’attraction d’un nouveau mode de vie, plus moderne. D’ailleurs l’hypermarché est cité souvent comme but de promenade, jamais comme une corvée. A leur décharge, les marchés, du moins ceux que j’ai pu voir, se sont plutôt installés dans les interstices des villes au fur et à mesure de leur extension. Marchés informels, peu sûrs, rarement dotés d’infrastructures, ils n’ont rien du charme de nos marchés de Provence qui en rajoutent en « authenticité » pour répondre à la nostalgie des Post-modernes nés avec l’hypermarché. Je serais curieux de savoir ce qu’écriront les étudiants chinois dans vingt ans sur cette même question ?

3ème année Expression écrite
Mardi 23 juin Examen
Objectifs Tester les connaissances acquises
Déroulement Remise de l’énoncé
Devoir sur table
Documents Enoncé
Eléments de corrigé
Bilan


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Marché ou Hypermarché ? ». ytraynard.fr 2020 [En ligne]. Page consultée en 2020. <http://www.ytraynard.fr/2009/06/marche-ou-hypermarche/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>