Fév 032011
 

Pas de répit. Profitant du prix au plus bas des vols(*), je me dirige aujourd’hui vers le sud de la Chine pour entamer un périple baptisé Dongnan, appellation personnelle pour désigner plusieurs provinces du sud-est de la Chine. Je commencerai par le Zhejiang, promesse de températures plus clémentes. A Ningbo plus précisément, très ancien comptoir portugais.

L’aéroport de Pékin propose du wifi pour tous, illimité et gratuit (CDG offre désormais chichement un quart d’heure). Pour satisfaire à l’obligation légale d’être identifié, vous devez laisser votre numéro de portable chinois au moment de la connexion. Un scanner à passeport est à disposition des étrangers. Il vous restitue un code d’accès après avoir décodé la piste optique.
Très pratiques, des poufs équipés d’une prise électrique sont disposés autour de la borne.


(*) chaque année, les prix des vols flambent lors des vacances, sauf à proximité immédiate du jour de la fête.
Pékin-Ningbo, deux heures de vol, moins de 50€.

Location:中山东路,Ningbo,République populaire de Chine


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Pékin-Ningbo ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2011/02/pekin-ningbo/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>