Août 132010
 
Sous le titre de Slumdog Tourism, le NY Times a publié l’opinion d’un dirigeant associatif kenyan, Kennedy Odede, originaire d’un quartier défavorisé de Nairobi(*). L’auteur pointe les méfaits du tourisme dans les bidonvilles. Il y mentionne des dérives qui, telles qu’énoncées, peuvent difficilement être cautionnées. Faut-il pour autant jeter le bébé avec l’eau du bain ? Peut-on visiter le Kenya et n’en retenir que le souvenir des animaux d’un safari ? Ignorer cette moitié de la population de Nairobi qui vit à Kibera ?
Pour essayer de répondre à cette question, la centaine de commentaires des lecteurs sont tout aussi intéressants que l’article(**).

(*) The New-York Times, Op-Ed Contributor, Slumdog Tourism, by KENNEDY ODEDE, Published: August 9, 2010. En VF sur le site de courrier international : Inutile tourisme de la misère, 13.08.2010. Kennedy Odede est Executive Director de l’ONG Shining Hope for Communities.
(**) Les commentaires des lecteurs de l’article Slumdog Tourism.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Slumdog Tourism ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2010/08/slumdog-tourism/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>