Juil 132010
 

Paris, Belleville, Le Zèbre (c) Yves Traynard 2010

Cet après-midi, j’ai participé en excellente compagnie – deux profs de math qui le cachaient bien, une acheteuse internationale experte des baguettes, un joyeux élève du cours Florent – à une étonnante traversée de Paris. Organisée pour la clôture du Festival Paris Cinéma(*), cette balade urbaine était parsemée d’épreuves plutôt éclectiques. Nous avons biné un jardin partagé, esquissé quelques pas de tai-chi, dégusté de manière acrobatique des petits fours, improvisé une chorégraphie sur Cabaret… et répondu à des questions aussi insolubles que « Quel est le film réalisé par Jean-Louis Bertucelli sur François Barré ? »
Et bien, chose totalement improbable, partie de Belleville et parvenue au 104, mon équipe Mad Max (on ne choisit pas son nom de baptême, même à l’âge adulte) a remporté le… premier prix ! L’excellent score des équipes sur le plan cinématographique tenait sans doute autant aux compétences cinéphiles des participants qu’à leur parfait maniement en situation de mobilité de Google, Iphone et autres SMS à destination d’amis connectés. Mais qu’importe, il semblerait que l’enthousiasme sans faille de notre équipe ait fait la différence aux étapes les plus incongrues. L’essentiel n’est-il pas de participer ? Et puis, ce fut un grand bonheur que de découvrir au fil des étapes, initiatives tour à tour culturelles, sportives, bucoliques et même un poétique documentaire de 1957 consacré à la Seine(**).
Un grand coup de chapeau aux équipes de Paris Macadam(***), l’organisateur, toujours sympathiques même après 22h. Parmi les cadeaux que nous avons reçus, notons le bel ouvrage, indispensable à tout parisien amateur de patrimoine, Les traversées de Paris, qui devrait connaître en septembre une actualisation devenue nécessaire(****).

(*) Festival Paris Cinéma 2010 : les traversées de Paris.
(**) La Seine a rencontré Paris, film français de Joris Ivens, 1957, 31 mn.
(***) Paris Macadam – Les Aracavals a été fondée en 1996 par un ensemble d’artistes, de chercheurs et d’acteurs sociaux aspirant « par le biais de la pluralité des expressions artistiques et culturelles à contribuer à la valorisation des différences, à l’égalité des chances pour tous et à la lutte contre toutes les formes de discriminations ».
(****) Les traversées de Paris, Alain Rustenholz, Paris, 2006.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Les traversées de Paris ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2010/07/les-traversees-de-paris/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>