Avr 302010
 
Après les JO de Pékin en 2008, la Chine lance ce soir l’Exposition universelle Shanghai 2010 avec un grand spectacle pyrotechnique. Elle contresigne ainsi son retour en force au sein de la communauté des nations qui comptent. Pour ceux qui comme moi ne s’y rendront pas, le Web propose des visites virtuelles(*). La France, jamais à court de mauvaises idées, a eu le génie d’utiliser un plugin (3Dvia, merci Dassault Systèmes) plutôt que le standard universel flash, qu’il faut d’abord télécharger, puis installer ! Cette longue et capricieuse manip’ est totalement rédhibitoire pour un internaute, surtout s’il est impatient comme un Chinois. Si vous y parvenez, car ça ne réussit pas à tous les coups, vous aurez droit à une visite guidée virtuelle du musée d’Orsay.

(*) Le site officiel et la la visite 3D des pavillons.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Shanghai 2010 ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2010/04/shanghai-2010/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>