Oct 172009
 

Ce semestre, j'ai une collègue russe aussi sympathique que francophone (c'est à dire énormément). Sa fille arrivant d'Irkoutsk ce soir pour la rejoindre, elle m'a demandé de l'accompagner à l'aéroport de Pékin, car elle rechigne à se déplacer seule, et il est vrai que l'itinéraire n'est pas direct. Il valait mieux être deux en effet. L'hôtel réservé avec la meilleure volonté du monde par une collègue chinoise, n'accueillait pas les étrangers ! Une réglementation à laquelle mes amis cyclotouristes ont été régulièrement confrontés, mais dont les Chinois n'ont pas vraiment conscience. Par chance, l'hôtel réservé était près de l'auberge Saga où je me rends d'habitude qui a pu nous accueillir sans problème. La très anglophone Katherina est arrivée avec une petite heure de retard d'une Sibérie déjà bien enneigée. Ici au contraire c'est un peu l'été indien. Le ballet des robes blanches n'en finit pas sur le parvis de l'église catholique de Wangfujing. Rien de très religieux, ce n'est que pour la photo, dont les studios abondent dans le quartier.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « En provenance d’Irkoutsk ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2009/10/en-provenance-dirkoutsk/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>