Déc 222008
 

Bourg-Saint-Maurice, Cadran solaire de la chapelle du Villaret (c) Yves Traynard 2008
Vita fugit, cicut ombra

Les cadrans solaires ont longtemps servi non seulement à fixer les heures du jour, mais à diffuser sentences et maximes tirées des littératures religieuse et profane, de sagesses populaires. Une très sérieuse association La Commission des cadrans solaires(*), créée en 1972, rattachée à la non moins savante Société Astronomique de France, regroupe près de deux cents amateurs de cadrans solaires s’intéressant aux divers aspects de la gnomonique. Elle a publié un inventaire très complet des devises(**) où l’on trouvera mention de celle très classique du temps qui fuit repérée aujourd’hui au hameau du Villaret.

(*) La Commission des cadrans solaires de la Société Astronomique de France.

(**) Olivier Escuder, Paroles de soleil, devises des cadrans solaires de France – tome I et II, Editions Le Manuscrit, ISBN 2748153537, 9782748153538.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Nous passons comme l’ombre… ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2008/12/nous-passons-comme-lombre/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>