Fév 142008
 

Les sociologues sont des gens agaçants. On devrait les supprimer. Quel plaisir éprouvent-ils à nous mettre en rangs d’oignons, réduire nos actes et nos sentiments à des lois statistiques ? De quel droit se permettent-ils de nier nos personnalités ? Les sociologues du voyage peut-être plus que tous les autres… ces briseurs d’imaginaire et de rêve.
Même les enfants savent qu' »il n’y a que la vérité qui fâche ». Si ces scientifiques des faits sociaux nous agacent à tirer des lois de nos comportements c’est qu’ils ont hélas raison. Nous sommes bien dans la « reproduction sociale », frappés de déterminisme dans nos actes les plus quotidiens, conscients ou inconscients.
Certains sociologues savent se rendre utiles à autre chose que des enquêtes de consommation. Ils transforment en outils ces caricatures de nous-mêmes et de nos sociétés pour nous permettre de dépasser ces déterminismes et en faire un système de défense en agissant sur la petite marge de liberté que concèdent ces ‘lois sociales’. Pierre Bourdieu est de ces sociologues considérant sa science « comme un sport de combat ». C’est ce qu’illustre Pierre Carles dans ce documentaire qu’il a consacré à cet universitaire de stature internationale un an avant qu’il ne disparaisse(*).
On y découvre un être d’une simplicité attachante loin du penseur de tour d’ivoire, dissociant en bon universitaire science et politique tout en étant profondément engagé. On le voit enjoindre son public (militants, jeunes du Val-fourré, journalistes… ) à se saisir de la sociologie pour comprendre leur univers pour le changer. Dans un langage simple, pas pour autant affadi, il évoque les inégalités sociales, la domination masculine, le néo-libéralisme, la création d’un fossé entre économie et social, les médias, autour de concept de hiatus, de violence symbolique…
Il se reconnait volontiers « triste, pessimiste, déterministe » là où beaucoup de ses confrères traitent les faits sociaux avec un humour divertissant, tournant à la caricature anesthésiante qui conforte la domination. Parfois volontairement arrogant il a toujours refusé de se produire dans la télé-spectacle. Il dénonce l’anti-intellectualisme, refusant que les plus fragiles – quittes à passer pour des « sociologues de gouttière »- se privent des instruments de la connaissance.


(*) La sociologie est un sport de combat, Pierre Bourdieu. Réalisation Pierre Carles. Interview du réalisateur.
(**) Entrée Pierre Bourdieu dans Wikipedia.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « La sociologie est un sport de combat ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2008/02/la-sociologie-est-un-sport-de-combat/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>